Projets de coupes forestières à Chertsey

Assemblée publique
 Samedi 15 février 2020 à 9h00
 Hôtel de ville de Chertsey

Communiqué de M. Marc Voinson, de la Fédération des Associations des lacs de Chertsey (FALC)

Je comprend que cette convocation se fait peu de temps avant l’événement mais il y une certaine urgence.  Nous avons besoin du plus grand nombre de citoyens ce samedi pour dénoncer les projets coupes forestières à Chertsey.   Prière de faire suivre ce courriel à vos membres et amis.  

Je vous invite à une rencontre des citoyens et des représentants d’Associations de lac qui se tiendra à l’hôtel de ville de Chertsey ce samedi 15 février 2020 de 9.00 AM à 12.00 au 333 de l’Amitié avec les représentants du Ministère de la forêt de la faune et des parcs (MFFP) ainsi que Mme Claudine Éthier de la MRC de la Matawinie.

Déjà en 2016, les représentants du MFFP ainsi que de la MRC de la Matawinie proposaient de faire des coupes forestières dans les Terres publiques intramunicipales (TPI) entourant les lacs situés dans la région des Grands lacs de Chertsey.  La mobilisation citoyenne alors les ont fait reculer.

Mais l’appétit des entreprises forestières ne se calme pas et maintenant le MFFP et la MRC propose de faire des coupes forestières dans les terres publiques au nord du Septième lac dans la région des Grands lacs de Chertsey et dans le Parc Régional Ouareau.

Nous avons besoin du plus grand nombre de citoyens pour dénoncer les projets coupes forestières à Chertsey.

Vous trouverez dans le document ci-joint plus de détails sur le simulacre de ‘consultation’ sur les coupes forestières que proposait le MFPP et la MRC ainsi que des détails sur les zones où ils proposent de faire des coupes à Chertsey. Mais les documents sont difficiles à consulter et il manque beaucoup d’explication (échéancier, modalités des coupes…).

Nous avons réussi à ce les représentants du gouvernement tiennent une session d’information sur les coupes forestières proposées ce samedi 15 février à la salle communautaire de la municipalité.

Il est important que nous soyons en grand nombre pour poser des questions, mieux comprendre les coupes qui sont proposées et surtout exprimer le caractère inacceptable socialement pour les citoyens de Chertsey de faire des coupes forestières à blanc (maintenant dite de régénération) dans une région de villégiature et de récréotourisme.  D’un coté notre conseil municipal veut faire de Chertsey une ville de villégiature et de récréotourisme. Nous considérons  que les arbres de nos forêts ont plus de valeur économiquement sur pied que coupée pour l’attrait que la forêt représente aux villégiateurs.

La participation du plus grand nombre de citoyen est importante ce samedi 15 février.  Nous vous attendons en grand nombre.

0

1 réflexion au sujet de “Projets de coupes forestières à Chertsey”

  1. Ma maison se situe loin de l’endroit où des coupes forestières sont projetées à Chertsey. J’y suis quand même allée par solidarité, curiosité et pour faire ce petit résumé.

    Il y avait environ 60 personnes à cette rencontre filmée, malgré le fait qu’elle a été prévue un samedi matin à 9h et qu’elle a été organisée seulement à quelques jours d’avis. Bien sûr, presque la totalité des gens provenaient des lacs, mais pas tous.

    Il fallait être présent pour comprendre à quel point l’excellente oratrice de la MRC Matawinie essayait de vendre les bienfaits des coupes forestières projetées. Nous avons eu droit à une information qui ressemblait vraiment à du marketing. Malheureusement, les documents présentés démontraient surtout l’art de pervertir les mots (ex: coupe à blanc devenu coupe de régénération).

    Malheureusement, à plusieurs questions pertinentes des citoyens présents, cette représentante n’a pas pu fournir de réponses. Elle invitait les gens à s’adresser directement au ministère des forêts, de la faune et des parcs (MFFP). Pourtant, n’est-ce pas le mandat de la MRC de faire le pont entre le MFFP et les municipalités?

    Les gens présents m’ont semblé majoritairement contre ces projets de coupes forestières. Mais, les citoyens n’ont pas le privilège de siéger à la Table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire Lanaudière (Table GIRT 062). Il semblerait que seul le maire peut représenter les citoyens qui veulent préserver la forêt publique. Des organismes représentant les citoyens adeptes de loisirs motorisés y siègent déjà et ont habituellement un intérêt bien différent.

    Le maire Quenneville aura-t-il le courage de représenter les nombreux villégiateurs et résidents qui veulent préserver ce qui fait la richesse de Chertsey?

    À suivre…

    0

    Fichier joint  Table-GIRT-062-1.pdf

    Répondre

Laisser un commentaire

** Cliquez ici pour être aviser par courriel des nouveaux commentaires sans avoir à n'en laisser.