Notre Belle Église aura bientôt 150 ans

Le 6 décembre 2019 sera le 150e anniversaire de l’église Saint-Théodore de Chertsey. Elle a été construite en 1869 et est devenue le centre culturel de notre municipalité en 2013.

Une célébration est organisée par la Fabrique le 8 décembre prochain, mais aucune manifestation culturelle n’a été organisée par notre municipalité. C’est vrai que des travaux importants ont été faits pendant l’été pour l’entretien de l’église. Toutefois, nous aurions aimé que le Service des loisirs et de la culture trouve aussi une façon de commémorer cet événement.

L’église a été construite par les anciens et des générations de citoyenNEs l’ont entretenue et améliorée. C’était le cœur du village, et maintenant elle appartient aux citoyenNEs de Chertsey. C’est aux ChertsoisES de se l’approprier d’une nouvelle façon pour en faire leur centre culturel, la « Belle Église » de Chertsey.

Un conseil municipal devrait soutenir la vie culturelle d’un village, mais c’est aussi aux citoyens de faire savoir qu’ils ont besoin de projets culturels autant que de projets économiques. On n’achète pas la Culture, il suffit de commencer par s’intéresser à ce qui nous entoure, l’histoire de notre village et de notre pays.

Comme contribution à la fête du 150e anniversaire de la construction de l’église Saint-Théodore de Chertsey, je veux partager avec tous les « Gens de Chertsey » le montage photographique ci-après. Je l’ai fait en utilisant quelques photos historiques qui appartiennent à notre municipalité.

Église montage par Guillaume Petit
1869 – 2019
La Belle Église de Chertsey

J’ai aussi publié une recherche sur l’histoire de l’église à partir des archives que j’ai pu découvrir.

Bon 150e anniversaire!

− Guillaume Petit

6 réflexions au sujet de “Notre Belle Église aura bientôt 150 ans”

  1. Magnifique le montage, merci pour toutes ces belles informations. Pour ce qui est de la municipalité: cette municipalité avait des artistes intéressés avant mais avec tout ce qui c’est passé au file des dernieres 6 années, nous ne nous bousculons pas à la porte de cette municipalité… chat échaudé craint l’eau froide……

    Répondre
    • J’étais surprise de lire dans l’article que c’est la Fabrique qui organise cette fête parce que la publication aux pages 8 et 9 du Communicateur de novembre m’avait donné l’impression que c’était le Service des loisirs et de la culture… Si la municipalité prend le crédit du travail que les autres font à leur place, c’est certain qu’il n’y aura plus bousculade…

      Quoi qu’il en soit, merci Guillaume de nous avoir fait cadeau de ces renseignements et de ton montage photo. C’est intéressant et beau!

      Répondre
      • Beau travail Guillaume, comme d’habitude.
        Il me semble comprendre que La Fabrique organise en partenariat avec le Service des Loisirs, sans présumer de l’ampleur de son engagement, lequel peut se résumer à vendre les billets.
        Dans un autre ordre d’idée, excusez-moi si me pose la question, mais, que s’est-il passé depuis les dernières 5-6 années qui a amené ce désintéressement apparent dont il est fait mention par France Grenier?

        Répondre
        • un départ qui semblait intéressant…Une rencontre de bonne volonté, enfin c’est ce que nous pensions. Disons que les belles intentions de la Muni. ont vite tourné au vinaigre. Nous avons essayer et l’effort fut louable mais les artistes furent plus que déçus. Maleureusement beauoup d’incompréhensions pour une chose ou une autre, nous avons essayé,plusieurs fois , mais les frustations ont pris toutes la place….la gang de la mairie a changé, et la volonté des artistes a reçu une fin de non recevoir. Nous avons travaillés très fort, malgré les trop nombreuses bévues, nous en sommes arrivés à comprendre que la volonté des uns était difficilement réconsiliable a cause de la mauvaise foi de certains….

          Répondre
  2. Merci Mme Grenier pour ces précisions,
    J’ai la mauvaise foi en “sainte horreur”. Je préfère, et de loin, argumenter avec un avis contraire au mien que de me confronter à une fin de non recevoir déguisée en argumentation (la mauvaise foi). C’est une des raison pour laquelle je ne me verrai pas politicien…
    La mauvaise foi, c’est comme une consultation publique où nous sommes informés que telles décisions ont été prises concernant un tel projet. Ça me rappelle celle pour les 2 parcs de Chertsey. Et l’épisode des vtt nous a démontré que le citoyen devaient parfois travailler fort pour avoir l’heure juste, quand on daignait lui donner…

    Répondre
  3. BRAVO, la couleur de l’église la rajeunit, c’est une couleur chaude et on l’a voit de loin, le montage photos est tres bien réussie,cela fait du bien de revoir nos compatriotes, merci

    Répondre

Laisser un commentaire