Festival Sciences en bobines

Organisé pour la troisième année consécutive à Chertsey, le seul festival Sciences en bobines (SEB) du Québec, est toujours apprécié. En octobre dernier, trois vendredis soirs de suite ont été alloués pour présenter un film suivi d’un échange à la Belle Église, notre salle des fêtes municipale.

Chaque soir a été l’occasion de souligner le rôle de la Fondation Sciences Citoyennes, de remercier la municipalité de Chertsey et d’encourager la participation citoyenne. Cette année, l’accent a été mis sur la responsabilisation de chacun face à sa santé. La thématique de cette 3e édition s’intitulait « La fabuleuse histoire de l’auto-guérison ».


Films présentés cette année

Le premier film, Régénération, s’inscrivait parfaitement dans la thématique abordée. En effet, il est dédié aux témoignages de malades et de médecins ayant suivi des parcours atypiques dans la guérison. Il s’agit de s’ouvrir aux ressources infinies présentes déjà dans le corps pour revenir à l’équilibre face à la maladie.

À la suite de ce film, deux intervenantes, la naturopathe Marie-Claude Juneau et l’entrepreneuse Barbara Martel ont passionné la salle avec leurs témoignages poignants de survie. Il s’agit de la spondylarthrite ankylosante pour la première et de la violence psychologique au travail pour la deuxième.

Le film présenté le vendredi suivant, Le Jeûne, une nouvelle thérapie?, a bénéficié d’une introduction personnalisée par un message vidéo de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman, réalisateurs du film et amis de l’organisatrice du festival SEB.

Après la projection, la naturopathe Nadia Racette, a représenté le centre de jeûne Val Santé, situé à quelques kilomètres de notre village. Elle a su répondre avec brio aux multiples questions provenant de la salle. Le débat a été réellement passionnant avec des témoignages éloquents du public.

Pour la troisième et dernière soirée, nous avons projeté le film Debout, un documentaire qui fait le tour du monde du «yoga qui soigne».

Ensuite, Sophie Desjardins, fondatrice des écoles YogaLanaudière et YogaMaternité a été touchante d’authenticité. Elle a partagé sa longue expérience de l’enseignement de cette discipline, ainsi que plusieurs anecdotes éblouissantes de personnes dont l’état de santé s’est trouvé amélioré grâce au yoga.

Encore une fois, le public a été généreux en partageant spontanément impressions et  témoignages sur la méditation et sur la pratique du yoga.


De précieux partenaires

La municipalité a soutenu l’événement avec un budget global de 500$. Les employées Stéphanie Rivest et Kim Baumgarten ont été particulièrement impliquées. Également, la municipalité a assuré la promotion dans son journal mensuel Le Communicateur de septembre et d’octobre ainsi que sur le panneau d’affichage électronique sur le bord de la route 125. Leur site web et leur page Facebook ont aussi aidé à faire connaître l’événement.

La communication a été assurée par des flyers imprimés par la municipalité et distribués localement par la responsable de l’événement aux commerces locaux et devant les points de distribution des paniers bios. Les trois rencontres ont aussi été annoncées sur le site web GensDeChertsey.org.

Enfin, la Fondation Sciences Citoyennes qui initie et organise les Sciences en Bobines en France, a contribué de 550€ (800$). Cet apport outremer a servi à l’achat des films, à la publicité et à la communication graphique sur ses sites internet.


Participation du public

Cette année, le public a participé autant qu’en 2018, comptant autour d’une cinquantaine de participants à chacune des trois rencontres. Mais moins qu’en 2017, où le thème de la permaculture a été peut-être plus particulièrement apprécié. Il faut quand même souligner qu’à deux reprises, d’autres événements avaient cours à Chertsey en même temps que la tenue du festival SEB.

Il se tient un sondage plus élaboré cette année pour préparer la prochaine édition du festival. Vous pouvez faire vos suggestions en écrivant à n.collot@gmail.com ou chertsey@sciencesenbobines.org. Avec votre participation, l’organisatrice espère trouver au cours de l’hiver les thématiques les plus prometteuses pour l’an prochain.

Nous soulignons la présence appréciée de la conseillère municipale Michelle Joly (encore elle!) qui a participé à deux soirées avec son conjoint. Elle a félicité le public et encouragé les citoyens à poursuivre leur belle implication, tout en remerciant l’organisatrice du festival SEB pour son initiative.


Un succès malgré l’adversité

Tout événement comporte des leçons à retenir. Il apparaît que le choix du thème est déterminant pour la participation. Plus que les films. Il faut aussi multiplier les moyens de publiciser le festival SEB. Il s’avère difficile de prévenir les gens sur une distance aussi grande puisque notre région s’étend sur une centaine de kilomètres.

Malgré cela, l’événement a été une réussite, avec une participation satisfaisante et comparable à celle de l’an précédent. Il est rare que des événements locaux attirent autant de gens. Tous les partenaires ont ainsi assuré la réussite de cette édition n° 3 du festival SEB du Québec, à Chertsey!

− Nadia Collot

Laisser un commentaire