Les bons coups de notre municipalité

Les articles de notre site critiquent beaucoup la vision politique du conseil municipal actuel. Les textes adoptent un ton particulièrement incisif dans certains dossiers. Plus particulièrement, ceux où l’intérêt commun semble avoir été oublié.

Évidemment, tout n’est jamais totalement blanc ou noir. Aussi, à l’approche du mi-mandat des élus, nous trouvons important de rendre hommage au personnel municipal. Aussi, nous avons cru opportun d’écrire sur les quelques bons coups de notre municipalité…

Les employés municipaux

Dans le calendrier 2019, il est écrit que le personnel municipal a pour valeurs «l’expérience, l’accueil, l’ouverture d’esprit et la préoccupation du bien commun». La plupart des employés subalternes agissent naturellement selon ces valeurs. Mais, leurs actions dépendent des directives qu’ils reçoivent.

En général, les directeurs aussi adoptent ces valeurs. Mais, ils doivent eux aussi suivre l’orientation politique du conseil qui priorise les dossiers selon sa vision. Si les directeurs ignorent les demandes des élus, ils risquent de perdre le lien de confiance, et même vouloir quitter leur emploi.

Aujourd’hui, nous disons merci à tous ceux, au sein du personnel municipal, qui font de leur mieux pour offrir des services de qualité aux citoyens. Cela, malgré l’adversité, puisqu’il faut reconnaître que parfois, certains choix politiques s’opposent directement ou indirectement au bien commun.

Nos élus

Sachez que nos textes attaquent surtout les idées que nous trouvons mauvaises ou discutables, et non les personnes. Nous nous faisons un devoir de critiquer les décisions politiques pour au moins deux raisons. D’abord, les élus qui ont justement une ouverture d’esprit et qui lisent nos articles, peuvent remettre en question leurs idées. Ensuite, nous désirons dénoncer les abus potentiels si fréquents en politique de nos jours.

Nous voulons aussi «rendre à César ce qui est à César» en reconnaissant ce qui, pour nous, va dans le sens du bien commun. Voici donc, par ordre chronologique, quelques-unes des décisions et réalisations du conseil ayant le potentiel d’améliorer la qualité de vie des Chertsois:

  • Utilisation de photographies réalisées par des enfants de Chertsey pour la création du Calendrier municipal 2019 (Qui a eu cette brillante idée?)
  • Possibilité d’avoir trois nouveaux médecins à Chertsey¹ (M. Quenneville et Mme Joly)
  • Places gratuites au Camp Saint-Urbain pour les enfants en difficulté (Mme Joly)

La confiance, ça se mérite

Souvent, le désintéressement des gens pour la politique vient du fait que beaucoup de politiciens respectent peu leurs promesses et se soucient trop peu du bien commun. Si certains de nos élus ressemblent seulement à des vendeurs de rêves, d’autres ont su se démarquer. Aujourd’hui, nous pensons plus particulièrement à une de nos conseillères.

Lors de l’attribution des responsabilités à chaque élu, nous trouvions que Mme Joly avait hérité de la moitié des mandats à elle seule. À ce jour, et en dépit de cette charge colossale, nous remarquons que cette élue a su relever le défi avec brio. Elle mérite vraiment la confiance des gens qui ont voté pour elle. Chapeau Mme Joly et merci pour vos bons coups, voire vos Joly coups!

P.S.: Si vous pensez à une autre décision ou réalisation importante que nous aurions oubliée, merci de nous la mentionner, dans la section «Commentaires» ci-dessous.

¹ À la page 2 du Communicateur d’octobre 2019, le maire nous informe officiellement que la municipalité accueille 4 (et non 3) nouvelles femmes-médecins à notre CLSC. Celles-ci s’adressent aux ChertsoisEs pour terminer le mot du maire.

Dernière mise à jour: 2019-10-17

4 réflexions au sujet de “Les bons coups de notre municipalité”

  1. Si au départ les conseillers n’avaient pas voté en majorité en faveur du Projet Pilote VTT ,nous parlerions pas aujourd’hui ,d’un bon Coup de la Municipalité pour avoir annulé ce projet.Pour ceux qui habitent au abord et en en périphérie de ce fameux trjet en savent quelques choses ,la porte est maintenant ouverte.Donc NON ce n’est pas un bon COUP

    Répondre
  2. Merci de votre commentaire.

    Vous avez raison et nous avons rayé ce point des bons coups.

    En effet, il s’agit plutôt d’un MAUVAIS COUP qui a été corrigé en partie, grâce à plus de sept mois de lutte citoyenne. Selon certains Chertsois, ce projet aurait eu pour conséquence qu’il y a maintenant plus de quadistes illégaux qu’avant qui circulent sur l’ancien sentier autorisé.

    Un récent article du Journal de Montréal, décrit d’ailleurs Chertsey comme faisant partie des territoires où l’on retrouve le plus de quadistes délinquants.

    Répondre
  3. Merci , d’avoir corrigé ,je peux vous dire également ,que pour habiter le secteur du Lac Victor pour quelques semaines,comme le dit le Journal de Montréal c’est le vrai Far West .Des VTT qui passent à la Journée ,souvent avec des enfants ,pas casques ,c’est le moyen de transport du coin ,Brillant!!!

    Répondre
  4. Il passe des quadistes de temps en temps sur la rue chez moi, ils sont donc illégaux. Oui mais….
    À part quelques rebelles à qui il est facile de prêter une forme d’intimidation et quelques résidents qui transitent, tout cela occasionnellement, voire rarement. Comparé à ce qui nous attendait (la Route Quad), c’est bien peu de chose. Espèrons quei les choses comme telles en restent là et que les rares quads qui passent seront l’exception qui confirme la règle.
    Quand au secteur Grande Vallée et celui du Lac Victor, j’ai bien peur que tant et aussi longtemps que les résidents insatisfaits ne se ligueront pas pour protester contre ce dérangement, les choses ne changeront pas. La situation n’est pas simple, surtout quand on entend parler d’intimidation explicite, selon un témoignage d’un citoyen à une récente assemblée du conseil. Ce même conseil qui semble s’en laver les mains.

    Répondre

Laisser un commentaire