La parole aux ChertsoisES. Exprimez-vous!

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12, épandage de Bti

À la dernière séance du conseil, une attestation de conformité sur le contrôle des insectes piqueurs (point 12 de l'odj) pour l'utilisation de Bti par et pour la municipalité de Saint-Côme, incluant un territoire non habitée de Chertsey. Mme Shannon et M. Robidoux s'y sont opposés, mais le point a été adopté à la majorité.

Le produit est aujourd'hui controversé, et dans un tel cas, il est plus prudent à mon avis d'appliquer le principe de précaution. Apparemment, il y a conflit d'intérêt quand à l'étude qui décrit le larvicide comme étant sans danger et qu'il y aurait intimidation vis-à-vis des biologistes qui s'y opposent.

De plus, les municipalités voisines qui utilisent ce produit doivent rester entièrement responsables de leurs choix. La population de Chertsey n'a pas choisit d'arroser son territoire et elle n'a pas non plus à assumer les dégâts et les coûts économiques qui pourraient en découler si le Bti s'avérait finalement problématique.

Voici mes communications avec la mairie à ce sujet:

-------- Message transféré --------

Sujet : Séance du conseil du 17 [20] avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Tue, 21 Apr 2020 15:20:39 -0400
De : Diane Cossette <>
Pour : fquenneville@chertsey.ca
Copie à :

djshannon@chertsey.ca <djshannon@chertsey.ca>, mrobidoux@chertsey.ca, elabontedavid@chertsey.ca

 
Bonjour M. le maire,

Tout d'abord merci pour avoir permis l'enregistrement et la publication de la dernière séance du conseil.

Je l'ai visionné avec intérêt. En ayant maintenant tous les détails développés lors de celle-ci, de nouvelles questions ont germées. D'ailleurs, la période de questions n'est-elle pas habituellement à la fin des séances du conseil pour cette raison?

Voici donc mes questions concernant le point 12 (Bti).

  • Sur qu'elles études indépendantes la municipalité (la biologiste?) se base pour permettre hors de tout doute qu'un arrosage au Bti n'affectera pas la chaîne trophique? Pouvez-vous me faire parvenir ces études?
  • Si vous n'en avez pas, ne croyez-vous pas qu'il serait plus sage et responsable d'appliquer le principe de précaution?
  • L'arrosage ne pourrait-il pas être permis seulement dans les cas problématiques (ex.: virus du Nil) et être refusé s'il s'agit seulement du confort de quelques personnes pendant quelques semaines?

Cordialement,

Diane Cossette
Citoyenne de Chertsey


-------- Message transféré --------

Sujet : Re: Séance du conseil du 17 [20] avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Tue, 21 Apr 2020 22:13:44 +0000
De : Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>
Pour : Diane Cossette <>
Copie à : Francois Quenneville <fquenneville@chertsey.ca>, Diana J. Shanon <djshannon@chertsey.ca>, Émie Labonté David <elabontedavid@chertsey.ca>
Bonjour Mme Cossette

La semaine verte proposait samedi un reportage sur le B.T.I le biologiste allemand louange le produit B.T.I mais ses recherches sont financées par la compagnie et de plus il a envoyé une mise en demeure aux biologistes qui contestent les vertus du B.T.I afin de les faire taire
 
Mme Shannon et moi avons voté contre l’appui à St- Côme pour l’épandage s Ass u [au] nord de Chertsey même si ils disent que c’est un produit bio.
 
Au CREL notre présidente qui est biologiste est définitivement contre l’épandage du B.T.I
Je vais demander au CREL de faire de recherches et de trouver une personne qui viendrait dans les Municipalités de la Matawinie. La ville de Labelle faisait l’épandage du B.T.I mais a refusé de continuer le processus.
 
Je continue à me battre contre l’épandage et aussi le coût élevé de l’épandage du produit 
 
Michel Robidoux 
Conseiller district # 3
Parti des citoyens de Chertsey 
 
 
Envoyé de mon iPhone

SUITE DE LA DISCUSSION (Partie 1)

-------- Message transféré --------

Sujet : Re: Séance du conseil du 17 [20] avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Wed, 22 Apr 2020 08:37:50 -0400
De : Diane Cossette <>
Pour : Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>
Copie à : Francois Quenneville <fquenneville@chertsey.ca>, Diana J. Shanon <djshannon@chertsey.ca>, Émie Labonté David <elabontedavid@chertsey.ca>

Bonjour M. Robidoux,

Je vous remercie pour ce complément d'information.

Vous avez probablement raison quand vous parlez de conflits d'intérêts et d'intimidation. Je savais déjà pour Labelle, et il y a d'autres endroits. Nous sommes donc plusieurs à croire que les frontières de la nature sont différentes de celles créées par les humains... À mon avis, les municipalités voisines doivent rester entièrement responsables de leurs choix. Chertsey n'a pas à assumer les coûts écologiques et économiques qui pourraient en découler.

C'est pourquoi j'attends avec impatience la réponse de M. Quenneville, à savoir :

  • Sur qu'elles études indépendantes la municipalité (la biologiste?) se base pour permettre hors de tout doute qu'un arrosage au Bti n'affectera pas la chaîne trophique? Pouvez-vous me faire parvenir ces études?
  • Si vous n'en avez pas, ne croyez-vous pas qu'il serait plus sage et responsable d'appliquer le principe de précaution?
  • L'arrosage ne pourrait-il pas être permis seulement dans les cas problématiques (ex.: virus du Nil) et être refusé s'il s'agit seulement du confort de quelques personnes pendant quelques semaines?

Cordialement,

Diane Cossette
Citoyenne de Chertsey

 

-------- Message transféré --------

Sujet : Re: Séance du conseil du 17 [20] avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Fri, 24 Apr 2020 20:26:23 +0000
De : Francois Quenneville <fquenneville@chertsey.ca>
Pour : Diane Cossette <>, Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>
Copie à : Diana J. Shanon <djshannon@chertsey.ca>, Émie Labonté David <elabontedavid@chertsey.ca>, Linda Paquette <lpaquette@chertsey.ca>, Monique Picard <mpicard@chertsey.ca>

Bonjour madame Cossette.

En réponse à votre courriel relativement à l’arrosage au BTI :

En ce qui concerne les études sur les effets du BTI sur l’écosystème je vous invite à consulter le site du Ministère de l’environnement et lutte contre les changements climatiques à cet effet.

Des études dans ce domaine il y en a des dizaines et comme dans toutes les études, aucune ne peut affirmer sans aucun doute qu’il y a ou pas des effets secondaires.

Il en va de même pour toutes les études, dans tous les domaines, aucun chercheur ne peut prétendre détenir la vérité absolue et aucun ne prétend la détenir. C’est la raison pour laquelle ils parlent toutes et tous au conditionnel, et ce même dans le reportage de l’émission ‘’La semaine verte’’.

Comme il est mentionné dans la littérature, l’utilisation du BTI, selon le dosage recommandé, est beaucoup moins néfaste pour l’écosystème que l’utilisation des différents pesticides, en vente libre, que beaucoup utilisait dans les plans d’eau près de leur résidence respective et utilise encore malheureusement.

La Municipalité de St-Côme a fait le choix de miser sur cette solution et ni moi ni les membres du Conseil municipal de Chertsey allons nous ingérer dans les décisions des autres municipalités. La demande faite par cette Municipalité est la même depuis l’année 2010 et tous les conseils précédents l’ont entérinée à l’unanimité.           La résolution pour 2019 a même été proposé par monsieur Michel Robidoux qui semble maintenant opposé à cette pratique à la suite d’un reportage au conditionnel.

Je vous invite à bien écouter la séance du Conseil du 20 avril 2020, a aucun moment il est mentionné que des coûts seraient facturés à notre Municipalité par la municipalité de St-Côme.

Dans la réponse que monsieur Robidoux vous transmets, il fait mention que la municipalité de Labelle a cessé cette pratique, et vous affirmez également en être au courant. Désolé pour vous, mais vous avez tous les deux de fausses prétentions. La municipalité de Labelle est allée en référendum en 2018 et le résultat a été que la majorité des citoyens était favorable à ce projet. Un contrat de trois ans a donc été signée et l’épandage a commencé en 2019 et se poursuivra en 2020 et 2021. Je crois que vous et monsieur Robidoux auriez tout intérêt à valider vos informations, surtout que cela était clairement dit en début du reportage de l’émission citée plus haut.

J’éprouve également un certain malaise quand on prétend s’opposer à l’utilisation de quoique se soit en invoquant l’environnement et les coûts de certains produits. Selon moi le discours est dichotomique, le produit serait-il tout à coup acceptable si le coût était nul ou minime ?

En terminant je ne crois pas qu’il faille attendre des études qui confirment à 100% que tel ou tel pratique est sans conséquence sur notre environnement avant de procéder à quelque travaux que ce soit.

La décision a été prise par le Conseil et elle sera maintenue.

                Salutations.

 
 
 
 
-------- Message transféré --------

Sujet : Re: Séance du conseil du 17 [20] avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Fri, 24 Apr 2020 20:50:33 +0000
De : Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>
Pour : Francois Quenneville <fquenneville@chertsey.ca>
Copie à : Diane Cossette <>, Diana J. Shanon <djshannon@chertsey.ca>, Émie Labonté David <elabontedavid@chertsey.ca>, Linda Paquette <lpaquette@chertsey.ca>, Monique Picard <mpicard@chertsey.ca>

Bonsoir 

 
Juste un mot ou j’avais proposé la résolution mais maintenant avec le CREL nous sommes d’avis que la chaîne alimentaire est importante et  en passant la ville de Labelle va  terminer son contrat et nous verrons l’année prochaine 
 
Merci 
 
Michel 

Envoyé de mon iPhone
 
-------- Message transféré --------

Sujet : Re: Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12 (Bti)
Date : Sat, 25 Apr 2020 18:33:06 -0400
De : Diane Cossette <>
Pour : Francois Quenneville <fquenneville@chertsey.ca>, Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>
Copie à : Diana J. Shanon <djshannon@chertsey.ca>, Émie Labonté David <elabontedavid@chertsey.ca>, Linda Paquette <lpaquette@chertsey.ca>, Monique Picard <mpicard@chertsey.ca>, mjoly@chertsey.ca <mjoly@chertsey.ca>, sdebeaumont@chertsey.ca <sdebeaumont@chertsey.ca>

Bonjour M. le maire,

Hors de tout doute était en effet un peu exagéré, merci pour cette mention.

D'ailleurs, en sciences, c'est le doute justement qui permet qu'une nouvelle étude soit déposée, rendant parfois invalides les anciennes ou apportant de nouveaux éléments importants. Cela semble le cas pour l'impact destructeur sur la chaîne trophique causé par l'épandage au Bti. Les études évoluent et certains gouvernements aussi. Par exemple, le gouvernement du Québec n'approuve plus aujourd'hui l'usage de certains pesticides pourtant approuvés il y a 20 ans, car de nouvelles études ont démontré, par la suite, leur dangerosité.

Pour tout le reste de votre très long courriel, j'avoue que je suis déçue. S'attarder à des détails qui ont peu d'impacts sur ce qui nous préoccupe, favorisent le statut quo. Par contre, pouvoir consulter votre source pour l'ajouter aux miennes et à celles de M. Robidoux aurait permis une évolution. Votre réponse me donne plutôt l'impression que vous n'avez pas vraiment étudié à fond la question malgré la controverse actuelle. Vous êtes peut-être en posture délicate face à votre homologue de Saint-Côme, d'où peut-être cette désolante attitude que je trouve agressive, rigide et fermée.

Enfin, c'est encourageant de voir M. Robidoux tirer la sonnette d'alarme et Mme Shannon réagir tout de suite par principe de précaution. Je comprends que tous n'ont pas leur grande expérience et/ou leur sens des responsabilités. Ils comprennent aussi probablement que si on prend une mauvaise décision pendant plusieurs années par manque de données, cela ne justifie pas de continuer indéfiniment sans jamais se questionner.

En espérant que les autres élus prendront le temps d'ici les douze prochains mois de se pencher plus sérieusement sur cette question, qui à la lumière des nouveaux éléments amenés par M. Robidoux, mérite à mon avis que l'on s'y attarde...

Diane Cossette
Citoyenne de Chertsey

P.S.: En ce qui me concerne, et puisque vous semblez vouloir clore cette discussion, je ne vous dérangerai plus.

SUITE DE LA DISCUSSION (Partie 2)

-------- Message transféré --------

Sujet :

Re: Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12 (Bti)

Date :

Mon, 27 Apr 2020 16:48:30 -0400

De :

Diane Cossette <>

Pour :

Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>, Diana J.Shannon <>

Bonjour M. Robidoux,
Bonjour Mme Shannon,

Je vous envoie cinq documents concernant le Bti. Ils ne se valent pas tous, mais peut-être que certains d'entre eux, si vous ne les avez pas déjà, vous aideront dans la poursuite de votre démarche.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1695019/bti-insecticide-larvicide-etude-danger-ecosystemes

http://www.gdg.ca/wp-content/uploads/2020/02/Document-Mise-%C3%A0-jour-Bti.pdf

https://www.lenouvelliste.ca/opinions/carrefour-des-lecteurs/objection-citoyenne-a-lepandage-inutile-et-couteux-dun-pesticide-8608b7467032464ad36abf3d0f4607f6

https://infodelalievre.ca/articles/2606-la-biologiste-annie-raymond-repond-aux-attentes.html

[Fichier téléversé en bas de page]

Faire des recherches prend du temps. Je préfère maintenant laisser cette tâche à ceux qui ont la responsabilité de le faire à la municipalité. Ils sont payés pour ça, pas moi!

J'en profite pour vous remercier de tout ce que vous faites pour améliorer le bien-vivir à Chertsey.

Diane Cossette
Citoyenne de Chertsey

-------- Message transféré --------

Sujet :

Re: Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12 (Bti)

Date :

Mon, 27 Apr 2020 18:07:20 -0400

De :

Diana J.Shannon <>

Pour :

Diane Cossette <>

Bonjour 

Merci, je vais revoir les documents dès que possible.

Diana J. Shannon 

Sent from my iPhone

-------- Message transféré --------

Sujet :

Re: Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12 (Bti)

Date :

Tue, 28 Apr 2020 11:22:06 +0000

De :

Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>

Pour :

Diane Cossette <>

Bonjour Madame Cossette 

Merci je vais en prendre connaissance 

Michel Robidoux 

Envoyé de mon iPhone

-------- Message transféré --------

Sujet :

Re: Séance du conseil du 20 avril 2020, point 12 (Bti)

Date :

Tue, 28 Apr 2020 10:26:30 -0400

De :

Diane Cossette <>

Pour :

Michel Robidoux <mrobidoux@chertsey.ca>

Copie à :

Diana J.Shannon <>

Bonjour M. Robidoux,

Pour le bénéfice de toutes les personnes qui s'intéressent à cette question, j'ai commencé à publier tous mes échanges avec la municipalité dans la Tribune libre de GensdeChertsey.org, section des affaires publiques. Ainsi, peut-être que d'autres pourront vous contacter pour vous envoyer de nouvelles références, arguments, idées et/ou pour vous appuyer dans votre démarche. Il s'agit de mes questions pour la période de questions d'une séance à huis clos. À mon avis, la municipalité devrait les rendre publiques sur son site, par soucis de transparence et pour le bénéfice de tous.

Pour terminer, j'ajoute les deux références suivantes. La première nonaubti.org née de la controverse à Labelle, me semble la plus intéressante parmi toutes celles que je vous ai envoyées précédemment. Cette organisation offre une multitude de précieux renseignements, mais comme vous étiez au courant pour cette municipalité, j'imagine que vous l'avez déjà. La deuxième vient des publications/discussions sur FB. Malheureusement, cette plate-forme a le défaut de compliquer énormément les recherches, nous faisant ainsi perdre un temps précieux, alors je me suis limitée à trouver le lien.

Voilà! Je crois avoir suffisamment fait ma part de bénévolat au profit de la collectivité pour ce qui est de ce dossier.

Merci encore et bonne chance dans vos démarches,

Diane Cossette
Payeuse de taxes à Chertsey

Fichiers téléversés :