La parole aux ChertsoisES. Exprimez-vous!

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Le maire serait-il en campagne électorale?

Sommes-nous déjà  en période électorale à Chertsey? C'est à croire car, quand je lis l'interview du maire Quenneville, laquelle parue dans l'Action de Joliette le 19 juin, j'ai le sentiment de poudre aux yeux. Je ne suis pas contre la vertu ni contre le développement, pas plus que contre les perspectives positives. Cependant, il me semble qu'un maire en milieu de mandat devrait tenir des propos plus nuancés que ce que sont les siens dans cette interview. Le développement d'un village est rarement aussi limpide qu'il ne le présente.

Par ailleurs, plusieurs citoyens de Chertsey tentent, actuellement en vain, de sensibiliser les élus municipaux à ne plus gérer en vase clos mais au contraire, à solliciter l'intelligence, l'expertise, l'opinion et la participation des citoyens pour développer le  village, tout ça selon un mode de gestion durable. En vain en effet, nous en avons eu la preuve lors de la consultation publique sur le projet de 2 parcs, rencontre où il était plus question de présenter ce qui avait été décidé au conseil que d'agir en partenariat avec les citoyens, lesquels sont pourtant les premiers concernés. Sollicité par un résidant à former un comité sur la question, le maire lui a envoyé une fin de non recevoir, par un "Non" catégorique.

Étrangement, le conseil a convenu de former un comité de citoyens pour gérer la problématique des barrages. Il faut cependant savoir que ce dossier comporte un volet extrêmement désagréable, une "patate chaude" de millions de $ qui pourrait être refilée aux citoyens. En formant ce comité, le conseil voudrait-il s'éviter l'odieux de décisions fiscales fort impopulaires? Je ne sais. Je crois cependant que le comité est indispensable pour arriver à des décisions qui seront socialement et minimalement  acceptables même si dérangeantes, un comité oui, mais pas seulement pour les barrages...

Les villes et villages de demain seront administrés selon un mode de gestion participative, c'est le défi qui attend les élus d'aujourd'hui et de demain. Ceux-ci sont parfois peu ou pas au courant de cette réalité, ou ne veulent pas l'être. Les médias ont un rôle important à jouer dans ce futur prochain, en se renseignant, en devenant "expert" en la matière, sinon, ils concourront à perpétuer ce vieux modèle politique qui prend les citoyens pour des cruches incapables de réfléchir et de contribuer au développement des communautés.

Ce qui m'amène à préciser que le présent texte a été proposé en commentaire suite à l'interview du maire parue dans l'Action de Joliette. Malheureusement, 24 h après, il n'est toujours pas publié. Aurait-il subi les foudres de la censure de la rédaction?