La parole aux ChertsoisES. Exprimez-vous!

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Et si les chutes Morin subissaient le même sort que les chutes à Michel

La municipalité de Chertsey a une occasion unique de ne pas répéter une très regrettable erreur, surtout qu'elle est irréparable, j'ai nommé les chutes à Michel, où ce site exceptionnel est devenu à toute fin pratique privé, apparemment en dépit des réglement existants ( art 2.3). Cette vraisemblable dérogation, voire entorse probable, au règlement favorise quelques rares privilégiés, les propriétaires riverains adjacents à la chute et aussi des vacanciers locataires, aux dépends du citoyen et de la société. A noter que cela s'est fait en 2016 et/ou avant. Le site annonce la location depuis 2016.

  • Si le réglement de zonage n'a pas été respecté (on parle d'une bande riveraine de 18m), y-a-t-il eu une décision permettant une dérogation pour que le batiment soit construit? Pas que je sache.

Pourtant, ce site était classé en 2010, bien commun à préserver, si l'on se fie au document émanant de la municipalité concernant la vision stratégique élaborée en 2010-2011: (voir le  tableau 4, p.29) Site d’intérêt naturel et patrimoine anthropique de Chertsey

  • Y-a-t-il eu un règlement adopté par le conseil, abolissant le plan de développement stratégique ci-avant cité? Pas que je sache. 

Cette même décision concernant la chute à Michel va également à l'encontre de la politique environnementale adoptée par le conseil municipale en 2013, de laquelle ont découlé certains réglements:

« Pour ne citer que ces exemples, la municipalité de Chertsey a mis progressivement en place plusieurs programmes et dispositions sur son territoire afin d’améliorer et protéger la qualité de l’eau des lacs, à savoir : [...] l’adoption et l’application de règlements et de normes relatives à la protection des rives et de la qualité de l’eau des lacs; [...].»

Il est permis de se demander comment la municipalité d'alors, prônant des valeurs telles qu'énoncées dans ses politiques environnementales et sa vision stratégique, en est arrivée à permettre que soit, non seulement édifié mais aussi dédié au privé ce patrimoine, ce bien commun.

 

La chute à Morin, mieux faire.

Concernant le projet abandonné de transformer la Chute à Morin (cascade Rochon) en parc, la municipalité d'alors n'a pas fait ses devoirs. S'il y a eu une consultation publique, celle-ci a été mal faite, comme l'a été celle pour le projet des 2 parcs avec le conseil municipal actuel. En effet, une consultation publique oblige (au moins éthiquement) à informer les citoyens avant sa tenue, afin que ceux-ci puissent débattre d'un projet, ce de façon éclairée. 

L'administration actuelle de Chertsey semble faire la même erreur que ses prédécesseurs, soit de n'informer que lors de la consultation publique: «Au cours de ces assemblées, les projets de politiques et de règlements seront remis et expliqués. Les personnes qui le désirent  pourront s’exprimer.»

Cela apporte quelques questions:

  • Quel recul a le citoyen pour débattre d'un projet par rapport au conseil municipal qui le mûrit depuis des semaines, parfois des mois? 
  • Quelle légitimité a alors un dit projet dans ces circonstances? 
  • Quelle crédibilité le conseil municipal se donne t-il par le fait même? 
  • Quel impact cela a t-il sur l'engagement et la participation citoyenne?

Il faut quand même reconnaître que des efforts ont été faits, concernant les barrages et aussi concernant l'implantation d'une culture de cannabis.

Pour ce qui est de l'avenir de la chute à Morin (cascades Rochon), il me paraît nécessaire, pour l'administration actuelle, de reprendre le processus de consultation publique, en explicitant clairement les enjeux et en prenant le temps de bien consulter des citoyenNEs qui seront auparavant éclairéEs. 

Tout comme prendre conscience réellement de l'importance faunique et patrimoniale de ce lieu me paraît incontournable pour décider en toute connaissance de cause. Allez-y faire un tour, tant qu'il n'y a pas beaucoup de neige. 

À noter qu'il y a des milieux humides dans le sous-bois et qu'il faut s'aventurer un peu pour les découvrir. Cela sous-entend une attention toute spéciale quand viendra le temps de décider de la destinée de cet endroit magique.

 

Certains liens internet proviennent du site suivant: https://montrealbb.ca/chute-a-michel/  ; 

Je ne crois pas qu'il y ait aucun projet de la municipalité aux chutes Morin, il semble plutôt que les terrains soient à vendre. Mais c'est délicat, la communauté religieuse qui les a cédés à la municipalité (pour un prix raisonnable j'imagine) l'a fait pour qu'ils servent à la communauté. Il y a des milieux humides dans ce secteur et il y a aussi des vestiges historiques de l'ancien village Lafontaine.

En ski de fond on peut facilement rejoindre le camp Boute-en-Train; il y a peut-être aussi des sentiers au nord du chemin Rochon vers le lac Paré, un secteur assez sauvage. Ces terrains situés au centre du canton pourraient servir de point de départ pour un réseau de sentiers de randonnée.

La Chute-à-Michel était parmi les plus beaux sites naturels de Chertsey, au centre du village; il est presque impossible pour les citoyens de Chertsey de s'en approcher aujourd'hui. C'est une grande perte pour Chertsey.