La parole aux ChertsoisES. Exprimez-vous!

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Chertsey, village en santé ou vtt, à l'heure des choix.

Le bulldozer pro-vtt est à l'œuvre. En effet, les partisans du vtt partout coûte que coûte ne reculent devant rien pour assouvir leur appétit insatiable. Déjà locataires d'un enviable terrain de jeux d'environ 40 000km tous sentiers confondus, ils en veulent encore plus, toujours plus. C'est le modus vivendi du capitalisme transposé dans cette activité pseudo-sportive qui fait appel à une conscientisation et une morale des années d'après guerre, "les trente glorieuses", chacun pour soi cependant.

Aveuglés et obnubilés par des jouets de plus en plus puissants, de plus en plus colorés et de plus en plus chers, ces grands enfants fiers de leur monture ne prétendent rien de moins que de pouvoir, avec les années,  rouler sur toute les routes de la province, sauf les autoroutes. Et si d'aucun leur refuse un accès, c'est le tollé, l'incompréhension. Dénués de la moindre empathie, ces cow-boys de la mécanique semble incapables de comprendre que les goûts, ça se discute. Ils aiment leurs vtt, nous devons aimer leur vtt, sinon faire avec ou déménager, ce qui a déjà été entendu à Chertsey.  Demain, le 9 mars 2019, une conférence de presse est organisée à Chertsey par les autorités quad de la région et probablement par la fédération.  L'objectif est de manipuler suffisamment l'opinion publique pour nous déchoir de notre droit à la tranquillité, mauvais citoyens paisibles que nous sommes, les fantômes de la stagnation économique et du marasme social nous guettent si nous refusons cette opportunité exceptionnelle.

 Le président du club quad local a déclaré Chertsey ville de vtt. Ha bon, depuis quand? Je dirais plutôt que les vtt ont été rares sur les chemins de Chertsey jusqu'à l'arrivée de ce projet pilote, sauf sur la route 125.  Les quads tentent de s'imposer comme la nouvelle religion qui contribuera à recoudre le tissu social via une économie prospère. Même l'État, ouvertement, ne jure que par les vtt, tout en prétendant travailler à la réduction des gaz à effet de serre.  L'art de souffler le chaud et le froid.

Pourtant,  malgré ce raz-de-marée pro quad, des villages résistent, beaucoup plus qu'on ne pense et que ce que ne tentent de nous faire croire la fédération des clubs quad et ses sbires.  Il n'y a qu'à regarder la carte des sentiers du Québec pour s'en rendre compte. Un exemple, les sentiers dans les Laurentides. Au premier coup d'œil, il est facile de se rendre compte, d'une part de l'existence de plusieurs sentiers vtt mais également des nombreux villages libres de ces activités dérangeantes. https://www.laurentides.com/sites/default/files/carte_sentiers_quad_2018_lrb_0.pdf

Ô lumière à l'horizon, le Québec compte actuellement plus de 200 villes et villages qui se sont déclarés "villages en santé".  Ce choix exclut fondamentalement le choix vtt comme développement de leurs communautés. Rien qu'une visite sur le site du réseau donne envie de vivre l'expérience.  Allez-y faire un tour.    https://rqvvs.qc.ca/

Si Chertsey est une municipalité "durable" et a adopté, entre autres, une politique environnementale pour réduire les GES (gaz à effet de serre) c'est parce que ce débat a déjà été fait et que les chertsoisES ont fait leur choix. Il faut s'assurer que notre choix est respecté et que les politiques que nous avons choisies sont suivies. Pour les changer ça prendrait plus qu'un projet-pilote, il faudrait changer toutes les politiques de la municipalité avec le consentement clair de toute la population lors d'une élection. Le maire aurait pu le faire avant de se faire élire mais il a préféré agir en douce: il n'a pas le droit.

On peut bien déclarer l'Urgence Climatique, se déclarer Village nourricier, en santé, etc. Si on ne fait pas respecter les politiques déjà adoptées, ça ne sert pas à grand chose. Municipalité durable ça résume tous ces objectifs et c'est déjà la politique de Chertsey.

C'est un objectif concret permettant à chaque citoyen d'agir concrètement pour changer le monde localement.