Cascades à vendre?

Du temps du maire Surprenant, la municipalité avait acheté deux terrains près des Chutes-à-Morin, pour une somme de 130 000 $ (août 2017). Le conseil de l’époque voulait y aménager le Parc des cascades Rochon.

Il faut dire que le conseil a reçu une forte opposition au projet d’en faire un parc public, car cela avait été décidé sans consulter les gens qui habitent près des cascades…

Le conseil municipal actuel a d’autres vues pour ces terrains. À la séance du conseil de décembre 2018, notre maire, François Quenneville, nous informe de la possibilité de vendre ces terrains.

La municipalité a déjà eu une offre venant d’un promoteur privé qui voulait y construire de petits chalets locatifs, mais elle a été refusée. Toutefois, le maire nous informe qu’il y a un autre promoteur potentiel, mais sans plus de détails.

Advenant qu’un promoteur privé achète ces terrains pour le commerce, cela pourrait créer un achalandage tout aussi dérangeant pour les maisons environnantes, en plus d’en interdire l’accès gratuit aux ChertsoisES…

Opinions de quelques Chertsois…

Un citoyen a fait une demande lors de la période de questions de la séance du conseil. Dans l’éventualité d’une vente à un promoteur privé, il aimerait que la municipalité garde un droit de passage. Cela permettrait aux ChertsoisES de continuer à bénéficier de ce joyau public.

Un autre citoyen a aussi écrit :

« Ce  site appartient à l’ensemble des citoyens, payé par nos taxes, donc, peut-être devrait-il [le maire] consulter les citoyens pour pouvoir vendre? »

De son côté, un Chertsois passionné d’histoire voit la possibilité d’un parc multifonctionnel. En jumelant les terrains municipaux avec d’autres terrains à vendre (3 lots), on pourrait en faire un site patrimonial.

Il y a sur ces terrains des chemins de colonisation du 19e siècle et des vestiges de moulins du temps de l’ancien village Lafontaine. Il croit qu’une volonté politique forte permettrait la naissance de projets originaux et porteur.

Que voulons-nous?

Voulons-nous avoir un Village Lafontaine fantôme à Chertsey? Nous aurions un volet éducatif pour nos enfants de l’école primaire, des sorties pour nos aînés, des visites lucratives pour les touristes, de nouveaux emplois pour les gens d’ici, etc. Préférons-nous qu’un promoteur privé achète ces terrains? Regrettons-nous l’idée du Parc des cascades Rochon?

Et vous? Êtes-vous d’accord avec l’idée de vendre? Voyez-vous d’autres avenues pour ces terrains? Il appartient aux ChertsoisES d’en décider, et en priorité, ceux qui habitent près de ces terrains.

14 réflexions au sujet de “Cascades à vendre?”

  1. Le maire dit qu,il veut la promotion de chertsey, Le village lafontaine à Chertsey, serait un intéret éducatif de visites lucratives pour les touristes à des heures encadrés. Vendre à un promoteur, qui nous dit qu’il respectera les gens qui habite au alentour de jour comme de nuit. Je suis pour ce genre de développement qui peut être bon pour l’ensemble et non pas pour une petite gang de VTT du genre que le maire aime…..

    3+

  2. Il y a 15 ans nous avons acheté notre terrain sur le bord de la Rivière Jean-Venne, Pour nous c’était toute qu’une trouvaille, c’était la Sainte paix à, une rue Cul -de-sac en plus .Nous habitions Montréal à cette époque ,3 ans plus tard , nous avons tout vendu en ville pour vivre à plein temps à Chertsey.A l’annonce du projet des Cascades Rochon du Maire Surprenant pour nous tout basculait, ça devenait un attrait touristique pour Chertsey,avec même un pour parler de panneaux bleu touristique sur la 125.Est-ce qu’on s’entend pour dire qu’une fois le projet réalisé ,le quartier ne saurait plus le même , avec toute la circulation automobile.M.Le Maire Quenneville a gagné ses élections beaucoup sur ce point ,en ayant fait passé comme message qu’une fois élu il ferait annuler ce Projet de Parc des Cascades.Pour remplacer ce Projet de Cascades il avait un bien grand tour dans son sac notre Maire ,en imposant ce Projet Pilote de VTT qui est beaucoup plus dommageable pour la qualité de vie des citoyens demeurant dans les secteurs visés.Donc si nous avions à choisir Oui nous regrettons le Parc des Cacades Rochon.Mais notre choix il y a 15 ans d’acheter dans cette Municipalité,et il y a 11 ans d’y investir plusieurs milliers de dollars pour y construire une belle maison, c’était pour avoir la Sainte Paix et non pour en ‘arriver là aujourd’hui avec des VTT c’est un non sens Avec un Maire qui ce fou carrément de ses citoyens ,. même s’il en dit le contraire(Je peux trouver pièces justificatives)Nous sommes pas directement sur le trajet Pilote , mais entendons très bien les VTT qui passent l’autre côté de la Rivière.Mais comme diront certains défendeurs du Projet Pilote les VTT ne sont pas plus bruyant qu’une. Voiture, Hé bien ,On n’a toutes les mêmes oreilles,
    Henri Lapointe

    2+

  3. D’accord pour un village historique avec des heures de jour qui conviendraient aux gens autour au lieu de favoriser des promoteurs privés qui en ont que pour eux même et leurs poches. Il faut éviter le genre de décisions incompatibles par le maire qui préfère la pollution par le bruit et par le fuel, et les dangers comme avec les vtt. Il faut que les gens qui habitent autour et les autres citoyens aient leurs mots à dire et que le Peuple qui a payé décide et non le maire……….

    2+

  4. Si la carte est exacte on voit que les terrains communiquent ce qui ferait un bel ensemble et protégerait 2 chutes. C’est le centre géographique de la municipalité, il y a les chutes, la rivière, de très beaux arbres, beaucoup de vestiges historiques; il y aurait sans doute moyen de relier ce parc aux sentiers de l’Amitié, au Camp Boute-en-Train et à la Forêt Ouareau pour créer des sentiers de randonnée accessibles… Mais il faudrait une volonté politique forte et présenter le projet aux personnes affectées (comme moi) que ça ne troublera pas trop leur environnement!

    2+

  5. Le budget pour ce parc avait été voté, il a été abrogé bien sûr suite à l’annulation de ce projet. Cependant, ne vaudrait-il pas mieux un parc, avec un encadrement, plutôt que de risquer de perdre ce joyaux au mains du spéculateur, on le sait, sans vergogne. Sinon, comment le redonner au public? Et, quoiqu’on en dise, et malgré quelques souvenirs polluants du passage de certains insouciants, ce lieu jouissait d’une certaine régulation par ses occupant quant à son entretien.
    Si cet endroit devient privé, je serai le premier à constater la recrudescence de la circulation, en plus de ne plus y avoir accès.
    Je vais m’y promener souvent. Je dois faire attention pour ne pas perturber ce milieu sillonné par de nombreux sentiers de chevreuils. Nous sommes dans un ravage et de transformer cet endroit revient à le dénaturer et chasser la faune qui y règne. Le développement économique au prix du désastre écologique?

    2+

  6. J’espère que la municipalité aura le respect, pour les payeurs de taxes, de garder ce joyau dans sa cour tout en tenant compte des résidents riverains. Ces terrains offrent un grand potentiel pour le développement de projets qui aideraient l’économie de Chertsey.

    Il faut d’abord demander l’avis des résidents qui vivent près des terrains. Ensuite, s’ils sont d’accord sous certaines conditions de garder ces terrains publics, la municipalité pourrait tenir une consultation publique, pour que les Chertsois amènent leurs opinions et leurs idées.

    2+

  7. Je ne m’attends pas à ce que la municipalité exprime un intérêt quelconque à conserver ce joyau pour le redonner à la collectivité. Au contraire, et à en juger par les motivations qui l’ont poussée à mettre en place le projet pilote vtt, également en constatant l’implantation d’un commerce de location de vtt sur la rue Principale, j’aurais plutôt tendance à craindre que la raison économique supplantera l’intérêt collectif.
    En fait, les chutes Rochon devraient devenir un dossier à protéger, par les citoyenNEs, des intentions probables du conseil municipal de les confier à la cupidité des spéculateurs, le maire ayant déjà clairement exprimé sa position sur le sujet.

    3+

  8. Faut absolument ce mobilisé pour empêcher la vente de ce terrain. J’ai du temps et je suis prêt à m’impliquer dans la sauvegarde de ce terrain unique que nous possédons gens de Chertsey.

    1+

  9. Pour l’instant, il n’y a pas de mobilisation concernant les chutes. Y en aura t-il une, je ne sais pas mais il est permis de demander au maire quelles sont ses intentions et quelle est la situation concernant ces chutes, simplement en allant le questionner publiquement lors d’une assemblée du conseil à chaque mois.

    1+

  10. Le problème avec le terrain des chutes et des alentours ,c’est le non respect des gens qui en profitent.Je marche le secteur presque à tous les jours et je peux voit dire que le terrain des chutes, les fossés adjacent sont une vraie dompte.J’essaie de comprendre les gens qui aiment profiter de ce lieu naturel plus que nature ,et qui font tout pour la dénaturer ,en laissant leurs ordures sur place.Il faut avoir un conscient intellectuel assez bas, nous réinventrons pas la bêtise humaine.

    0

  11. Dans la “Vision stratégique de développement de Chertsey” adoptée en 2010 la Chute à Michel et la Chute du chemin Rochon sont répertoriées comme des sites naturels ayant un attrait régional et devant être protégés pour le futur développement de Chertsey.
    L’accès à la Chute à Michel est aujourd’hui presque impossible. Je croyais qu’on n’avait pas le droit de se construire aussi près de la rive. En tout cas c’est pas facile de marcher au bord de la rivière sans passer par la terrasse, je vais essayer pour voir la réaction du propriétaire.

    1+

    Fichier joint

  12. Un petit château et 2 terrains près des cascades, c’est accessible seulement à une minorité d’individus. Ce n’est pas nécessairement le cas ici, mais ça fait longtemps qu’on a la preuve que certains riches ou privilégiés se croient au-dessus des lois et règlements…

    La majorité des gens n’a pas les moyens de se défendre légalement, le riche oui. Même si ce dernier est condamné pour contravention à un règlement, l’amende à payer représente généralement la «petite monnaie» de sa fortune. Il continuera donc à se prendre pour un Dieu au-dessus des lois.

    Le peuple n’obtiendra jamais ces privilèges et avec toute cette accumulation de lois et de règlements compliquées applicables à l’individu, la plupart d’entre nous deviennent surtout :

    «Responsables de tout et maîtres de rien».

    D’un côté, on demande à un individu de payer pour une dérogation qui est conditionnelle au pouvoir d’acheter une maison déjà construite (qui devrait bénéficier d’un droit acquis) suite à l’adoption d’un règlement pour protéger l’environnement.

    De l’autre, on a un état de droit qui a déréglementé à outrance ses personnes morales. Certaines multinationales agissent régulièrement de façon immorale et à grande échelle de nos jours. Ces compagnies font parfois des torts immenses et irréversibles à l’environnement.

    Derrière ces personnes «morales» se cache parfois une élite de riches ou de privilégiés qui s’enrichira aux frais de la collectivité et qui sera :

    «Responsable de rien et maître de tout»!

    1+

Laisser un commentaire